Les Accents têtus

D(r)oit d’(h)auteur

A tous ceux qui pensent que lire c’est pour les tricards
A tous ceux qui pensent qu’écrire c’est pour les tocards
A tous ceux qui croient que Netflix a les meilleures histoires
J’viens vous prouver qu’en vrai c’est vous les gros ringards

Parce que moi

Depuis que j’lis fini les songes de blaireau, J’rêve en Damasio
J’empile tous mes livres de ch’vet comme des ferrero
J’cause avec mon libraire comme si c’était mon socio
Et Ma bibli est tellement fraiche qu’elle remplace mon frigo

J’laisse mes doigts danser sur des pages blanches
Je charge mon stylo, j’mets les coudées franches
Je fais tomber mes mots comme des avalanches
Et j’te promets qu’si tu les lis, t’y seras pas étanche

Quand j’me torche la gueule c’est au Jean d’Ormesson
Et quand J’roule mes cônes c’est dans du papier canson
J’écris des bouquins qui sonnent comme des putain d’chansons
Alors qu’t’as laissé tes neurones en plan sur C8 avec Ardisson

Pendant qu’tu te gaves de Gala, chuis sur Jaenada
Pendant qu’tu dévores Voici, moi j’lis du Jaworski
Y a rien en Vogue ici à part les textes que j’lis
Et les seuls gens avec qui j’Match ont deux fois ton Q.I

Ouais

T’as pas tout compris et tu connais pas les blazes
T’as zappé un peu trop de fois sur des trucs trop nazes
Tu t’es fait bouffer le cerveau par Bolo & Co alors
Qu’t’as plus de trucs à dire que tous ces putains de charclo

En vrai, quand j’te vois comme ça, ça me fait de la peine
Parce que t’as tout c’qui faut pour reprendre les rennes
J’te juge pas vraiment toi mais ceux qui t’retiennent
Soit tous ces gens pathogènes qui crèvent si jamais tu freines

Alors Décolle de l’écran et reprend toi,
bouge ton cul d’là et sors-en cinq doigts
En lisant un peu, tu t’en sortiras
et
j’te jure que les journées sans Hanouna commencent par là

Tu vois
Les meilleures histoires, c’est toi qui les crées
C’est celles dont tu rêves et qu’on raconte jamais
Commence par la tienne et fais-la tourner
Chuis sûr qu’en cherchant bien tu sauras quoi m’narrer

Pas besoin d’un bac +5 pour d’venir auteur
Ecris c’que tu veux tant que ça fait battre ton cœur
Le principal c’est qu’tu trouves ton bonheur
Même s’il y a peu de chance de le trouver sur ton téléviseur
Spoiler

Percer dans un truc que t’aime ça se fait pas comme ça
La preuve, c’est que même moi chuis encore là
si j’te taille depuis t’à l’heure c’est pour t’éviter l’glas
Ou ptet juste parce qu’en fait, j’cherche des gars comme moi
Ché pas

Ouais
En vrai, j’ai pas assez de kilomètres en conteur
chuis encore qu’un môme dans la cour des auteurs
Mais mes ptites rêveries sont des sources de bonheur
Et j’ai bien décidé d’tout faire pour en voir la couleur

Bref,
Lis c’que tu veux tant qu’ça t’mène plus loin
Ecrire rien qu’un ptit peu ça peut t’faire du bien
Des vers, des raps, des slams ou des bouquins
Le principal c’est qu’t’entretiennes ton putain d’jardin

Franchement j’men branle si tu d’viens pas Verlaine
J’en ai rien à cogner qu’tu sois pas La Fontaine
Tout c’qui compte c’est que dans tes veines
Coule le flux de ce qui rend ta vie pérenne

Max Chevaugeon

02/02/2021