Les Accents têtus

Plaisir d’écrire, bio-autobiographie

Cet atelier bimensuel en journée destiné aux seniors de tous âges a pour but une mise en jeu en douceur de l’écriture puis l’engagement dans le récit bio/autobiographique.

© Les Accents têtus, 2016

L’atelier démarre avec des propositions destinées à produire des textes courts - du côté du souvenir, de la sensation et du jeu, dans un esprit de partage et de découverte.
Puis le travail d’écriture s’oriente vers la réalisation d’un recueil de nouvelles ou d’un roman bio/autobiographique.
Les participants font connaissance avec les approches des écrivains fondateurs du genre tel Marcel Proust ou ceux qui lui ont donné un coup de jeune à l’exemple de la romancière nigérianne Chimamanda Ngozi Adichie.
Chaque séance fait l’objet d’une proposition d’écriture nouvelle, les participants écrivent au cours des séances et se lisent les textes.
Les temps des vacances scolaires sont utilisés pour avancer dans la poursuite et le retravail des textes.

Extraits de textes

Monsieur Ly
Monsieur LY a pris l’habitude de venir s’asseoir tous les jours vers 13 heures sur le même banc public du square Victor Hugo. Il aime l’endroit un peu à l’écart des regards et des gamins qui jouent au ballon.
Monsieur LY ne prend pas beaucoup de place sur le banc en bois peint en vert, comme dans sa vie. Il travaille dur, il mange, il dort sans vouloir déranger qui que ce soit, il se fait oublier. (…)

Lire la suite » Publié le 24/03/2020 par Martine Perrin-Fornara
El khatabar
En vacances, dans la maison de maman en Algérie, nous sommes tous dans le séjour. Nous nous préparons pour le dîner. Tout en préparant la table, nous suivons les informations du soir qui passent à la télévision. (…)
Lire la suite » Publié le 10/2015 par Badia
Palindromes
Les palindromes, je les aime.
J’aime l’ été, j’aime me lever tôt, j’aime mettre mon bob pour aller faire du kayak et oublier les SMS. (…)

Lire la suite » Publié le 19/01/2016 par C.W.
Les pieds
Depuis quelques temps les pieds tu me fais mal, mal aux pieds.
Dessus, dessous, je te sens douloureux.
Ognons, cors aux pieds, que sais-je, pieds de nez tu me fais. (…)

Lire la suite » Publié le 10/2015 par C.P.
Quelle nouvelle ?
Le matin, au petit déjeuner, son frère s’assit en face d’elle et planta ses yeux d’un air moqueur dans les siens, à peine réveillés. (…)
Lire la suite » Publié le 09/05/2016 par Nadja
Volver
Lorsque je rendais visite à ma sœur Claude, nous nous racontions souvent des histoires qui nous faisaient rire ou pleurer, selon. Un soir elle me raconta une anecdote que lui avait rapportée un chauffeur de taxi (…)
Lire la suite » Publié le 30/04/2016 par M.M.
×